Massage. Vidéo, 3:49 sec. Installation, 150 oreillers, dimensionnions variables. 2014






Vue lors d'une exposition, Massage (vidéo et installation)




150 oreillers, les taies en tissu linceul, de tailles différentes, toutes remplis d’habits et d'affaires humaines (chaussures, pantalons, sacs-à-dos, portefeuilles, vêtements d'enfants, robes...) récupérés chez Emmaüs, dans des résidences universitaires et des hôpitaux...

Religion opium du peuple, instituts d’état, état d'urgence, mouvements sociaux, médiats... La machine de la censure, de la manipulation, méprise et massacre l'homme dans sa profondeur, dans sa réflexion, jusque dans son sommeil.






" Et si Moumen Bouchala nous appelait rien moins qu'à un « printemps des peuples » ?
Dans un monde où la liberté politique et religieuse semble plus que jamais, hélas, hors saison, les vidéos projetées depuis nos « veilleurs » évoquent tout à la fois l'asservissement mais aussi les tentatives de libérations humaines, depuis la fuite ou l'obsession jusqu'au face à face avec l'oppresseur qu'il soit Dieu ou système d'Etat.
Lecteur attentif de Camus et de son « homme révolté » ce jeune artiste brillamment diplômé de notre école (Isba) sait également tout ce qu'il doit à l'analyse de son compatriotes du rocher de Sisyphe. "

Laurent Devèze, pour l'exposition " Les Id(é)es de Mars. Nocturne au Frac "
2017






Vue lors du tournage de la vidéo